Police Judiciaire Fédérale Virus

Also Known As: Police Judiciaire Fédérale Ransomware
Type: Ransomware
Damage level: Severe
Distribution: High
Damage Level

Police Judiciaire Fédérale Virus "Votre ordinateur personnel est bloqué" removal guide

What is Police Judiciaire Fédérale?

The Police Judiciaire Fédérale message, "ATTENTION! Votre ordinateur personnel est bloqué pour des raisons de sécurité suivantes", is a scam. This computer's screen-blocking message is not sent by legitimate authorities from Belgium, it is a ransomware virus created by cyber criminals. After infiltrating the user's computer, this ransomware virus blocks the desktop, disables the Task Manager, blocks keyboard shortcuts, etc., and demands payment of a 100 Euro fine using paysafecard or Ukash for alleged law infringements, including watching pornography involving minors, distributing copyrighted content, etc. Computer users from Belgium should be aware that no legitimate authorities or organizations, internationally, use screen-blocking messages to collect fines for any law violations. Paying the 100 Euro fine is equivalent to sending your money to cyber criminals.

This particular ransomware virus originates from a family called Urausy and targets Windows users from Belgium. Cyber criminals responsible for creating this scam exploit the name of Police Judiciaire Fédérale and translate their deceptive message into French. Note that this family of ransomware employs localized variants of the fake screen-blocking message to target other countries worldwide. For example, PC users from Canada (with infected systems) observe the message in English exploiting the name of Ministry of Public Safety Canada. If your computer screen is blocked with a message supposedly sent by Police Judiciaire Fédérale, and demanding payment of 100 Euros in order to unlock your computer, then your operating system is infected with a ransomware virus. Do not trust this message or pay the fine - it is a scam.

Police Judiciaire Fédérale ransomware virus (Urausy)

A variant of this ransomware virus, Police Fédérale Belge "l'ordinateur est bloqué par la police", originates from a family called Revoyem (DirtyDecrypt). Note that at time of writing, no known tools are available to decrypt files encrypted by this ransomware virus.

Police Fédérale Belge ransomware virus (Rovoyem or DirtyDecrypt)

The Police Judiciaire Fédérale ransomware virus is proliferated using 'exploit kits', which infiltrate users' operating systems via outdated software. Common sources of exploit kits include malicious websites, drive-by downloads, and infected email attachments. Ransomware viruses from the Urausy family use IP address information to deliver localized variants of their fake screen-blocking messages. To create a sense of urgency, the deceptive messages implement a fake 48-hour countdown timer. Furthermore, ransomware viruses from this family detect any existing antivirus program used on the victim's system and display a message within the header of the fake message, thus: "Under support and Protection of [User's Antivirus logo]". If you observe a message supposedly sent by Police Judiciaire Fédérale, requesting payment of a 100 Euro fine to unlock your computer, do not pay it. Use the removal guide provided to eliminate this scam from your PC.

A fake message presented by the Police Judiciaire Fédérale ransomware virus:

Police Judiciaire Fédérale.

ATTENTION! Votre ordinateur personnel est bloqué pour des raisons de sécurité suivantes. Vous êtes accusé de visualisation/stockage et/ou de la distribution de matériel de caractère pornographique interdit (Pornographie juvénile/Bestialité/Viol, etc.) Vous avez violé la Déclaration universelle de la lutte contre la propagation de la pornographie juvénile et accusé d'un crime conformément à l'article 1 61 du Code pénal de la Royaume de Belgique.
L'article 161 du Code pénal de la Royaume de Belgique prévoit pour cela une peine d'incarcération allant de 5 à 11 ans.
En outre Vous êtes soupçonné d'avoir violé le "Droit d'auteur et les droits adjacents" (chargement de la musique piratée, vidéo et du logiciel) et de l'utilisation et/ou de la distribution du contenu se trouvant sous la protection du droit d'auteur. C'est-à-dire Vous êtes soupçonné d'avoir violé l'article 148 du Code pénal de la République Française.
L'article 148 du Code pénal de la Royaume de Belgique prévoit pour la punition une amende de 150 à 550 unités de base ou une incarcération allant de 3 à 7 ans.
Un accès non autorisé à rinformation et à l'information d'importance nationale se trouvant dans le réseau Internet est exercé à partir de Votre ordinateur personnel.
L'accès non autorisé pourrait être organisé délibérément par Vous pour des motifs égoïstes, soit il pourrait se produire à Votre insu ou sans Votre consentement, puisque Votre ordinateur personnel pourrait être infecté par des logiciels nocifs. Ainsi, Vous êtes soupçonné avant toute enquête a mener de la violation non intentionnelle de l'article 215 du Code pénal de la Royaume de Belgique "Loi sur l'utilisation imprudente et négligente des moyens de calculs et des ordinateurs personnels").
L'article 215 du Code pénal de la Royaume de Belgique en prévoit une amende pouvant monter jusqu'à €100.000 euros et/ou une peine d' incarcération allant de 5 à 8 ans.
Au terme de l'exercice des analyses concernant les informations se trouvant sur Votre ordinateur personnel, il a été constaté que Votre ordinateur personnel était la source permanente et régulière des envois de spam en grande quantité que Vous avez organisé délibérément pour des motifs malveillants ou qui ont eu lieu à Votre insu ou sans Votre consentement ou que Votre ordinateur personnel pourrait être infecté par des logiciels nocifs. Ces envois propagent des logiciels nocifs ou de matériel de caractère pornographique interdit. Ainsi, Vous êtes accusé avant toute enquête à mener de la violation involontaire de l'Article 301 du Code pénal de la Royaume de Belgique "Loi sur la lutte contre la propagation du spam et des logiciels nocifs (virus)").
L'article 301 du Code pénal de la Royaume de Belgique en prévoit une amende pouvant monter jusqu'à €250.000 euros et une incarcération maximale de 5 ans.
Veuillez noter que Vos données personnelles et Votre emplacement sont bien identifiés pour qu'une enquête criminelle puisse être lancée contre Vous dans les 96 heures à partir de l'instant de l'infraction du Code criminel tel que décrit ci-dessus. En attendant le dossier sera transféré à la cour.
Néanmoins, conformément aux modifications apportées au Code pénal de la Royaume de Belgique, le 1 0 juillet 2013 et la Déclaration sur les droits de l'homme Vos violations peuvent être considérées comme involontaires (au cas où ces violations sont commises par Vous pour la première fois), donc, vous ne serez pas poursuivi. Cette condition pourrait être vue positivement par le paiement de Votre amende au profit de l'État (pour le soutien des projets visant la protection du cyberespace du réseau Internet).
L'amende doit être payée durant 48 heures à partir du moment de la violation. Au terme des 48 heures écoulées et pendant 48 heures encore une collecte automatique contenant des informations complètes sur Vous sera lancée pour faire ouvrir un dossier criminel contre Vous. La valeur de ramende infligée sur Vous est de €100 euros. Vous pouvez la payer avec le bon de caisse (Ukash ou PaySafeCard).
Dès que Vous payez l'amende et que l'argent arrive sur le compte de l'Etat, Votre ordinateur sera débloqué pendant 24 heures.
Après cela, Vous aurez un délai de 7 jours pour éliminer toutes les violations commises et liées à Votre ordinateur personnel. Au cas où les violations ne sont pas éliminées, Votre ordinateur sera bloqué à nouveau et Vous serez l'objet de la poursuite criminelle (sans possibilité de paiement d'une amende).
Nous attirons Votre attention à ce que Vous devez introduire des codes valables lors de paiement de l'amende ainsi que de ne pas convertir les bons de caisse en argent liquide. Au cas où Vous introduisez un mauvais code de bons de caisse ou tentez d'annuler ces bons après l'exercice de paiement, en plus des violations decrites ci-dessus, Vous serez accusé de fraude (Article 377 du Code pénal de la Royaume de Belgique; cet article prévoit une peine d'incarcération de 1 à 3 ans) et Vous serez, donc, poursuivi.

Quick menu:

Police Judiciaire Fédérale virus removal:

Step 1

Windows XP and Windows 7 users: Start your computer in Safe Mode. Click Start, click Shut Down, click Restart, click OK. During your computer starting process press the F8 key on your keyboard multiple times until you see the Windows Advanced Option menu, then select Safe Mode with Networking from the list.

Safe Mode with Networking

Video showing how to start Windows 7 in "Safe Mode with Networking":

Windows 8 users: Go to the Windows 8 Start Screen, type Advanced, in the search results select Settings. Click on Advanced Startup options, in the opened "General PC Settings" window select Advanced Startup. Click on the "Restart now" button. Your computer will now restart into "Advanced Startup options menu". Click on the "Troubleshoot" button, then click on "Advanced options" button. In the advanced option screen click on "Startup settings". Click on the "Restart" button. Your PC will restart into the Startup Settings screen. Press "5" to boot in Safe Mode with Networking.

Windows 8 Safe Mode with networking

Video showing how to start Windows 8 in "Safe Mode with Networking":

Step 2

Log in to the account infected with this ransomware virus. Start your Internet browser and download a legitimate anti-spyware program. Update the anti-spyware software and start a full system scan. Remove all entries detected.

remover for Police Judiciaire Fédérale virus

If you need assistance removing Police Judiciaire Fédérale Virus, give us a call 24/7:
1-877-484-8393
By downloading any software listed on this website you agree to our Privacy Policy and Terms of Use. All the products we recommend were carefully tested and approved by our technicians as being one of the most effective solutions for removing this threat.


If you cannot start your computer in Safe Mode with Networking, try performing a System Restore.

Video showing how to remove ransomware virus using "Safe Mode with Command Prompt" and "System Restore":

1. During your computer starting process, press the F8 key on your keyboard multiple times until the Windows Advanced Options menu appears, and then select Safe Mode with Command Prompt from the list and press ENTER.

Boot your computer in Safe Mode with Command Prompt

2. When Command Prompt Mode loads, enter the following line: cd restore and press ENTER.

system restore using command prompt type cd restore

3. Next, type this line: rstrui.exe and press ENTER.

system restore using command prompt rstrui.exe

4. In the opened window click "Next".

restore system files and settings

5. Select one of the available Restore Points and click "Next" (this will restore your computer system to an earlier time and date, prior to the ransomware virus infiltrating your PC).

select a restore point

6. In the opened window click "Yes".

run system restore

7. After restoring your computer to a previous date, download and scan your PC with recommended malware removal software to eliminate any remnants of this ransomware virus.

Other tools known to remove the Police Judiciaire Fédérale ransomware virus:

Add comment
PCrisk.com is not responsible for the content of the comments.


About the author:

I am passionate about computer security and technology. I have an experience of 10 years working in various companies related to computer technical issue solving and Internet security. I have been working as an editor for pcrisk.com since 2010.

Follow me on Google+ to stay informed about the latest online security threats.

Our malware removal guides are free. However, if you want to support us you can send us a donation.